La Maison d'Accueil Socio-Sanitaire de Bruxelles s'adresse tout particulièrement aux toxicomanes les plus marginalisés, aux moins demandeurs des usagers de drogues qui, pour des raisons sociales, psychologiques, psychiatriques, …, n'ont pas adhéré aux réseaux d'aide et de soins "classiques".

Nos objectifs s'articulent principalement autour de quatre axes :

1. Augmentation et maintien du contact, envers une frange cachée de toxicomanes "échappant" aux offres existantes.

La connaissance progressive des caractéristiques de cette population et l'expérience de celle-ci devraient autoriser l'adaptation des offres à lui proposer. Ce premier objectif place donc la M.A.S.S. dans une perspective de recherche-action.

2. Limitation des dommages liés à l'usage de drogues et amélioration de la qualité de vie, par une écoute particulièrement attentive aux dommages sanitaires, sociaux et psychologiques associés à l'usage de drogues afin de tenter de rendre à chaque sujet un minimum de "maîtrise" sur ces trois secteurs.

Une fois les besoins primaires un tant soit peu rencontrés, l'augmentation de la qualité de vie passera également par la recherche et l'adhésion à des activités d'occupation et de formation.

3. Rééducation fonctionnelle à haut niveau d'adhésion, qui devrait permettre l'insertion dans un processus de réhabilitation, de (re)découverte d'habiletés utiles à la construction d'un projet de vie, au moyen entre autres d'une prise en charge relayée vers des centres spécialisés ou vers des intervenants isolés.

4. Réorientation vers le réseau existant, après une évaluation rigoureuse des capacités de l'usager de drogues à pouvoir suivre un programme "traditionnel" et bénéficier ainsi des services qu'offrent la médecine générale de ville ou les maisons médicales, et les centres spécialisés.


Un projet de contact sera établi avec le client, requérant une organisation de haut niveau d'adhésion : large accessibilité horaire, pluridisciplinarité dans l'aide, les soins et les traitements, aides sociale et psychologique de première ligne, …

Les offres de service proposées sont :

  • Aide sociale, à tous niveaux, rapide et ponctuelle;
  • Aide psychologique, même ponctuelle, au moyen de laquelle la construction d'un cadre de contact sera privilégiée;
  • Soins médico-chirurgicaux de première ligne (ouverture d'un dispensaire dans lequel des actes de petite chirurgie seront prestés);
  • Délivrance de produits de substitution, de médications psychotropes et somatotropes ainsi que de produits désinfectants;
  • Traitements psychiatriques généraux et spécifiques, durant lesquels la dépendance sera approchée au moyen de traitements de substitution, tout en gardant comme premier objectif l'augmentation de la qualité de vie de l'usager.
  • Les prises en charge seront soit individuelles, soit dans le cadre de groupes ouverts. Durant ceux-ci seront abordées les pratiques toxicomaniaques et la vie marginale. Des modules thématiques seront également disponibles. Ces prises en charge permettent, sous la supervision d'un membre de l'équipe, la mise à disposition des compétences des uns à l'adresse des autres usagers.

    Une évaluation impitoyable de la qualité et de la pertinence des prestations sera effectuée de manière ponctuelle, que ce soit au niveau de l'approche quantitative de la population cible ou encore de l'adéquation de l'offre à cette population.